Littérature

Quand le sage montre la lune

Auteur : Jean-Louis MARTIN

Quand on vu les Chinois monter des hôpitaux à vitesse « grand V », on aurait pu se douter de quelque chose. Quand ils ont confiné des millions de personnes, ça aurait dû nous mettre la puce à l’oreille. On a préféré retenir la performance comme s’ils avaient construit des pyramides. Et on se disait que de retenir autant de gens chez eux de cette manière-là, c’était bien digne d’un état totalitaire (ce qui n’est pas faux quand même). On a vu et entendu les médecins, les spécialistes, les consultants TV à plein temps, nous expliquer que cette « grosse grippe » ne doit en aucun cas nous inquiéter. Les archives sont là pour s’en souvenir. Et quand l’Italie s’est confinée elle aussi, on s’est presque étonné de l’obéissance des Italiens et on a trouvé beaux leurs chants sur les balcons.

Quand en France la possibilité d’une catastrophe sanitaire à commencer à s’imposer, combien n’avaient toujours pas compris ?
Quand il a été recommandé de ne pas sortir, beaucoup ont continué à vivre comme si de rien n’était. Il est vrai que comme tout le monde je ne m’inquiétais pas trop. Cependant on entendait dire que les jeunes n’étaient pas touchés, ça je n’y ai pas vraiment cru. Le SIDA n’était pas une maladie d’hétéros non plus… Nous sommes tous faits pareil, ça pouvait toucher tout le monde je n’en doutais (presque) pas.

Conseils de lecture par :
Passion Bouquins
Quand le sage montre la lune