Littérature

Chronique Patty la souris by Patricia Vest

Auteur : Patricia VEST

Confinement J 45
45 jours que nous sommes confinés…

C’est plus long que le séjour de Jésus dans le désert, avec nettement moins de tentations.
Vu que tout est fermé.

Aujourd’hui, nous sommes le 30 avril, les autres années, nous étions beaucoup à attendre cette date pour faire LE PONT! Pour tailler la route,  on the  road Again, Michel Delpech et sa belle histoire à fond dans notre automobile… ben ça vous allez oublier pour un moment, tous mes potes confinés de la zone rouge,

Finalement cette année le fameux pont du 1er Mai s’est transformé en Viaduc, plus long que celui de Millau, en Aqueduc, plus majestueux, que le Pont du Gard, en pont suspendu dans le temps plus long que le Golden Gate de San Francisco. Depuis le 17 mars nous perfectionnons ce long pont!

Le 1er Mai c’est la Fête du travail, donc  jour non travaillé, propice, les autres années au défilé des syndicats. Cette année le moustachu et ses potes sont privés de défilé, confinement oblige.
Patty la souris à toutefois une pensée pour tous ces travailleurs qui prennent soin de nous, en particulier le personnel, soignant et tout ceux qui nous permettent de nous confiner bien tranquillement à la Maison.

Le 1er Mai c’est aussi le jour, où l’on offre le traditionnel muguet à ceux qu’on aime pour leur porter bonheur.

C’est la 2eme fois dans l’année qu’on se souhaite du bonheur.
Le 1er janvier de cette année, on a dû foirer un truc sous le gui. On criait à tue-tête, des bisous qui volaient, « Bonne et heureuse Année, et surtout LA SANTÉ !!!!! » BIM fin février, donc à peine 2 mois après, un petit virus nous fout la santé en l’air.

Nos messages ne sont pas passés, pourtant, on en a pianoté des SMS, Whatsapp, cliqué des fois mails, ils ont chauffé les serveurs sur la planète, et puis voilà le virus n’est pas arrivé dans nos ordinateurs, mais bien sur la planète.

Dans le temps on écrivait de jolies cartes postales, avec du brillant, des villages enneigés, on les posait sur la cheminée, le bord de la fenêtre, c’était joli et super sympa, tous nos amis et leurs bons vœux nous accompagnaient jusqu’à la chandeleur.

Bon je dis pas que c’est parce qu’on a envoyé trop,de sms, etc.. que le Coronavirus nous a envahi. En plus je vous jure au repas du réveillon y avait même pas de pangolin.

Cette année fouillez dans vos tiroirs, trouvez une patte de lapin, un fer à cheval, allez cueillir des trèfles à 4 Feuilles, apprivoisez une coccinelle, suspendez un attrape rêve, cherchez  du muguet.,

Ouvrir la parenthèse (je suis scandalisé que les fleuristes n’aient pas le droit d’ouvrir, que les SUPER MARCHÉ VENDENT DU MUGUET, il y a 2 poids, 2 mesures, combien de fleuristes fermeront le rideau… LES FLEURS EN PLUS FONT PARTIE DES DENRÉES NÉCESSAIRES AU BONHEUR, À LA JOIE, AU SOUVENIR, je pense à ces familles endeuillées qui n’ont pu offrir des fleurs à leurs chers disparus, fermez la parenthèse).

Je vous souhaite à tous dans la mesure du possible, dans cette étrange réalité de trouver un peu de bonheur dans votre quotidien, de garder l’espoir.

Je vous aime

Chronique Patty la souris
En savoir plus sur l'auteur
https://www.facebook.com/patricia.vest.3